Jeux tactiles, braille et LSF à la Fête des familles de Cesson

Dimanche 25 juin, sous un soleil radieux, à l’ombre d’un grand arbre, dans le parc de Bourgchevreuil, Les Chemins de lecture ont animé un stand original, pour la première année pour nous, pour la seconde édition pour la Fête des familles de Cesson-Sévigné, organisée par le Service Jeunesse de la mairie.

Nous avons eu du monde tout l’après-midi pour les jeux que nous proposions : trapenum, coussins tactiles, mémo tactile des surfaces, découverte du braille, initiation à la dactylologie (alphabet des Sourds), stylo vocal, etc.

En seconde partie de l’après-midi, Rozenn et Thanh-Vân de la médiathèque de Cesson nous ont rejoints pour animer un jeu de leur fabrication : les sacs à sons. Il s’agit d’un grand tissu avec de nombreuses poches dans lesquelles on glisse des petits sacs en tissu garnis de différents objets. En touchant et en écoutant, on doit deviner le contenu.

Beaucoup d’intérêt des enfants et des parents, avec même quelques adolescents. Emotion lorsqu’une adolescente a écrit en braille : « Je t’aime maman » !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Le point sur les médiations autour du Prix Facile à lire Bretagne

Notre association a soutenu les bibliothèques participant au Prix Facile à lire, en assurant des médiations pour faire vivre les livres de la sélection auprès de différents publics ainsi qu’en proposant des représentations de la lecture musicale créée à partir de La nappe blanche.

Voici le bilan en chiffres et en photos de ces 6 premiers mois :

19 séances de lectures animées – Publics : travailleurs d’ESAT (2 établissements dont un avec personnes déficientes visuelles ou Sourdes), résidents de foyers médicalisés (6 dont 1 foyer d’accueil de jour, un pour adultes cérébro-lésés et un pour déficients visuels), jeunes d’un institut d’enseignement spécialisé, personnes âgées en Ehpad et Unités Alzheimer

8 représentations de La nappe blanche Publics : les mêmes + tous publics et familles venus par les CCAS ou les épiceries sociales.

Les bibliothèques ont bien sûr animé beaucoup d’autres médiations par elles-mêmes, sans l’aide de l’association.

Ce diaporama nécessite JavaScript.